Sport mondialisé : du pain et des jeux #DATAGUEULE 60

Sport mondialisé : du pain et des jeux #DATAGUEULE 60


Les JO, un esprit plus si sain , dans un corset. Bonjour. Une flamme. Frêle lueur au boût d’une torche. Passé de main en main comme un espoir qui jamais ne s’éteint, qu’il pleuve, neige ou vente. Ha! Le beau message de la flamme olympique. Pour arriver à Sotchi en 2014, elle a parcouru 65 000 kilomètres en 5 mois À travers l’immense Russie. Elle est allée au pôle nord et au fond du lac Baïkal. Une fusée, l’a même propulsée dans la Station Spatiale Internationale. La toute puissance de l’homme sportif et de son portefeuille. Ce parcours fut le plus long et le plus coûteux de l’histoire de olympisme. Au final, Les jeux de Sotchi auraient coûté entre 17 et 36 milliards d’euros, jusqu’à 4 fois l’enveloppe prévue à l’origine. Rien d’inquiétant. Entre 1960 et 2012. Le dépassement du budget des jeux olympiques frôle les 180% en moyenne. Ce sont les JO de Montréal en 1976 qui détiennent le record avec un score de 796 %. Quand on aime, on compte pas. Enfin, certains si. Les contribuables montréalais mettront 30 ans à rembourser cette dette. À Grenoble, les habitants épongeront la facture des JO de 1968 pendant 27 ans, un tout petit 200% de dépassement. C’est pourtant bien écrit dans le contrat de candidature, Les villes et pays hôtes doivent prendre en charge les déficits du Comité d’Organisation. Les règles sont les règles. Mais, ne soyons pas négatifs, Les olympiades génèrent aussi de l’argent, des droits de retransmission médiatique par exemple. La principale source de financement pour le CIO entre 1994 et 1996, ils ont rapporté 1251 milliards de dollars. Près de 15 ans plus tard, entre 2009 et 2012, cette somme est multipliée par 3, atteignant 3850 milliards de dollars. En 1988, les jeux de Séoul générèrent plus de 2500 heures de retransmission dans 160 pays. En 2008, ceux de Pékin dépassent les 5000 heures de programme dans 220 pays. Voilà un beau moyen de véhiculer les valeurs de l’olympisme à travers le monde, et de ses sponsors. Prenons deux habitués, au hasard : Coca-Cola, partenaire olympique depuis 1928. Le sucre et le sport, une vielle amitié c’est bien connu. Ou MacDonald, le restaurant officiel qui livrait déjà ses hamburgers aux sportifs américains à Grenoble en 1968. Un esprit sain dans un corps sain, n’est-ce-pas? Du coup à Londres en 2012, quand les 11 principaux sponsors signent un chèque de 790 millions d’euros, il faut les chouchouter. Près de 300 agents sillonnèrent tout le pays pour verbaliser toute personne récupérant les symboles de l’olympisme Un boulanger qui fait un pain reprenant la forme des cinq anneaux, interdit. Une grand-mère qui tricote un pull pour une poupée reprenant les couleurs olympiques, interdit. Des comptes twitter d’opposants aux jeux, comprenant les termes “JO” et “2012”, in-ter-dit. Cerise sur le gâteau, le temps des jeux, les sites olympiques deviennent des paradis fiscaux pour les 11 sponsors principaux. Dans ces zones, toute taxation nationale disparait, comme par magie. Les jeux olympiques, c’est avant tout la beauté du sport et les valeurs positives ! Séoul, 1988, 15% de la population est évacuée et 48.000 bâtiments démolis. Place aux jeux. La même année, le prix du foncier à Séoul bondit de 27%, excluant d’office les familles les plus pauvres. Pékin, 2008, près d’1.5 millions de personnes doivent quitter leur logement en vue des rénovations. Beauté du sport ! Et rien ne doit troubler cette grande messe que sont les J.O., surtout pas les minorités. Atlanta, 1996, les sans-abri deviennent des délinquants. 9 000 d’entre eux sont cités à comparaitre. À Sydney, pour les jeux de l’an 2000, les aborigènes font les frais de la politique d’embellissement de la ville. À Athènes, 4 ans plus tard, les roms sont déplacés. À Pékin, en 2008, les travailleurs migrants sont écartés. De vraies valeurs positives. L’important, c’est de participer, non ? Comment expliquer de telles dérives, alors que les J.O. modernes furent créés il y a 120 ans pour promouvoir paix et amitié entre les peuples ? La compétition sportive nous aurait-elle rendu fous ? Datagueule, prise 2, Perelman, première, CLAP. Donc je m’appelle Marc Perelman Je suis enseignant à l’université Paris-Ouest Nanterre La Défense Et je suis l’auteur du livre “Le Sport Barbare” La puissance aujourd’hui du sport et de la compétition C’est quelque chose qui est de l’ordre de l’emballement Il y a vraiment une mobilisation tout à fait étonnante qui fait que le sport aujourd’hui oui, devient un élément pratiquement incontrôlable. Et je pense qu’aujourd’hui, le dopage fait partie de la compétition Et que si il n’y avait pas le dopage la compétition, et le sport en général tout simplement n’existeraient plus. On ne peut pas accepter que les athlètes ne battent pas de records. Le sportif de demain, eh bien, sera un sportif euh.. un sportif dopé. Mais que l’on acceptera sans doute comme tel. Je pense que la grande puissance du sport c’est cette puissance émotionnelle. Cette espèce de forme, disons de communauté émotionnelle massifiée, mondialisée que seul, d’une certaine façon, le sport est capable de créer et est capable d’engendrer. La puissance du sport, c’est cette capacité, vous voyez, d’identification, de projection et plus que ça, peut être même de vie par procuration. Ce que nous, nous ne sommes pas capable de réaliser, en quelque sorte, les champions, eux sont capables de le faire. Si il y a eu un tel engouement par exemple en 1998 Si Zinedine Zidane a été à ce point glorifier, si on a chanté son nom à tue-tête “Zidane, Président !” se substituant là précisément à la vie politique traditionnelle Ça a été une formidable illusion. Une formidable illusion sur la réalité du phénomène, de cette victoire. On a appelé à l’époque, la victoire, “Black-Blanc-Beur” On s’est aperçu, hein, que 3-4 ans après, eh bien, au deuxième tour des élections présidentielles on avait Jean-Marie Le Pen, hein. Alors qu’on nous disait que la victoire de l’Équipe de France, c’était en quelque sorte la victoire de la France Et c’était enfin le “rassemblement de tous”. La Coupe du Monde de 1998, eh bien, avait cette vertu d’écraser ce qui fait la réalité sociale du pays. Quand on ne voit à travers l’Équipe de France que, voilà, une équipe vis-à-vis de laquelle on s’identifie totalement jusqu’à porter même le maillot, les maillots, des membres de l’Équipe de France eh bien, il y avait là véritablement, je pense, une perte de la réelle identité sociale des individus au profit d’une identité fantasmée, au profit d’une identité idéologisée qui était celle de l’Équipe de France. La question d’un autre sport est évidement très difficile à envisager. Le sport et d’emblée de la discrimination. C’est la discrimination déjà entre les hommes et les femmes puisque le sport sépare le genre. Le sport, de ce point de vue là, est une forme anti-démocratique. Parce qu’elle pousse à refuser ceux qui ne rentrent pas dans le rang, ceux qui ne sortent pas vainqueurs. ceux qui ne sont pas capables de prouesse, ceux qui ne sont pas, d’une certaine façon, dans la norme. Je pense qu’on peut avoir d’autres types, hein, de rapports sociaux entre individus qui ne passe pas précisément par la confrontation physique, par la confrontation corporelle. Quand on lit, par exemple, les grands anthropologues, ou les grands ethnologues ils vous disent : “Oui. Il y a des civilisations, où la compétition n’existait pas.” où le jeu a existé, existe, hein, existé, existe. Mais l’idée de compétition, c’est à dire l’idée, vous voyez, d’une confrontation entre équipes définies une fois pour toute eh bien dans certaines civilisations, c’était quelque chose qui était totalement absente. De la même façon, l’idée de “gagner”. L’idée qu’il y ait un “vainqueur”, hein. Le sport est à la fois le reflet, le miroir de nos sociétés mais je pense que le sport, c’est plus puissant que ça encore C’est pas simplement que le reflet, c’est un véritable projet dans nos sociétés. qui tend véritablement à se substituer aux formes traditionnelles que sont la politique, la culture, l’art, par exemple. Gagner ! Vaincre ! Battre ! Se dépasser ! Se surpasser ! Être au-dessus ! Le meilleur ! Courir le plus vite ! Sauter le plus haut ! Frapper le plus fort ! Nos grandes messes sportives sont devenues des hymnes mondialisées à la Victoire Mais la Victoire sur quoi ? Le temps de la compétition, nous entrons dans un monde parallèle. Le merveilleux monde olympique. Un vaste paravent qui masque nos sociétés et leurs tensions. Un monde où il est interdit de critiquer les jeux. où la marque olympique privatise l’espace public. et où les sponsors uniformisent le décor et la parole. L’olympisme est devenu un rouleau-compresseur qui aplatit le monde au nom du Sport. Et derrière, souvent, rien ne repousse. sauf les dettes, et les terrains vagues. Bien sûr qu’on aime le sport. Évidement que l’on apprécie de se retrouver, pour vibrer ensemble ! C’est bien la force de ces évènements. Mais c’est aussi devenu leurs pièges. “La première caractéristique essentielle de l’olympisme moderne c’est d’être une religion.” affirmait Pierre de Coubertin. JO, Coupe du Monde et autres ont privatisé notre besoin de lien, de collectif. Peut-on les repenser autrement ? En 2015, le maire de Boston soutenu par la mobilisation d’une partie de ses citoyens a renoncé à la candidature de sa ville, pour les JO de 2024. “Je refuse signer une garantie qui utilise l’argent des contribuables, pour payer les jeux olympiques.” a-t-il déclaré. En 2014, la ville de Stockholm avait inclue à sa candidature pour les jeux de 2022 un accord sur la protection des travailleurs liés à la compétition. Un grande avancée sociale mais la ville se retire de la course quelques semaines plus tard faute de soutien politique. Les jeux sont aujourd’hui devenus un mirage mondial. L’illusion d’une communion désormais avant tout commerciale. Peut être va-t-il falloir descendre des podiums pour ramener un peu d’humilité dans tout cela. Sous-titre indépendant. Critiquez-nous dans les commentaires pour nous améliorer. Bonne journée :*

100 Comments on “Sport mondialisé : du pain et des jeux #DATAGUEULE 60”

  1. Mettre la forme malsaine du sport actuel sur le compte de l’esprit de compétition et de l’essence même de l’existence du sport plutôt que sur le capitalisme glouton est une inversion accusatoire. Ce n’est pas le sport qui a attiré le système par cohérence idéologique réciproque, mais plutôt le système qui a parasité le sport (une victime parmi tant d’autres) afin d’assoir sa domination. Celui-ci a modifié le sport de l’intérieur et a amplifié ses imperfections (distraction des masses, marchandisation à outrance, propagandes…), le déguisant ainsi à son image.

  2. je suis assez d'accord ac la videos mais pk critiqué de la sorte l'esprit de competiton qui est inné chez l'homme ou en tt cas la mojorité des hommes .Il faut accepter que l'homme a toujours voulu ètre le plus fort de tt temps et je pense que c une bonne chose ça aide a ce surpassé , c quoi cette mentalité de femme , comme vouloir enlevé les notes a l'école pck ça traumatise les dernier .La vie c marche ou crève seul les plus forts survivent c tt .

  3. Je trouve ça trop facile de mettre sur le dos du sport les abus généré par sa professionnalisation, concentrés dans les JO. Attention à ce que la présentation séduisante et dynamique du propos (pour ne pas dire trop rapide et racoleuse) dans la vidéo ne fasse pas perdre tout esprit de discernement. Le sport amateur ne rentre pas dans cette analyse, selon moi.

  4. Pour des conseils en musculation et des réponses aux questions que vous vous posez liker la page https://www.facebook.com/MaitreGymsBx/

  5. Moi je dis que le problème ne vient pas de la compèt/du sport/des jo mais bien de la corruption et de l'enculade des locaux/ gens qui doivent rembourser

  6. Ce sont des gens comme l'intervenant live avant la conclusion qui me font de plus en plus me dire que la sociologie est vraiment une pseudoscience… Comment peut-on être à ce point à coté de la plaque…

  7. Sérieusement les commentaires d'un "expert" à la fin c'est plus du tout "Data Gueule" mais une des émission de télé qu'on connais déjà bien trop.

  8. "les jeux olympiques modernes ont été créés il y a 120 ans pour promouvoir paix et amitié entre les peuples"… Hum… Vraiment ? Voyons ce qu'en disait celui qui a créé ces jeux modernes, Pierre de Coubertin :
    "La première caractéristique de l’olympisme est d’être une religion. En ciselant son corps par l’exercice, l’athlète antique honorait les dieux. L’athlète moderne fait de même : il exalte sa race, sa patrie et son drapeau"
    "Le jeune sportsman se sent évidemment mieux préparé à partir à la guerre que ne le furent ses aînés et quand on est préparé à quelque chose, on le fait plus volontiers"

    Pierre de Coubertin était aussi très ouvertement raciste, eugéniste, sexiste, et plutôt bienveillant envers le national-socialisme, je vous épargne les citations elles sont faciles à trouver. Le but des jeux olympiques pour lui n'est absolument pas la paix et l'amitié entre les peuples, ils doivent au contraire entraîner les peuples au combat et au nationalisme et leur permettre de se confronter et établir une hiérarchie entre eux même en dehors des périodes de guerre.

    Sinon très bonne émission comme d'hab' 🙂

  9. Quelle belle vidéo !
    Je me dis, peut être que les enjeux du sport sont plus hauts que ceux des populations déplacees. C'est peut être du à entendre mais je sis persuadée que si un pays accepte d'accueillir une compétition internationale majeure, c'est pas pour rien.

  10. vraiment impressionnant tout ça… c'est parti un peu trop loin l'olympisme quand même. c'est grave tout ce qui ce trame derrière les belle valeur :'( , y faut continuer a dénoncer tout ça!

  11. Les images de synthèse de 8:29 à 8:41 sont disponibles quelque part en grand format ou c'est une création pour la vidéo ? Merci 🙂

  12. Un reportage partial, qui prend uniquement en compte la critique radicale du sport sans lui apporter aucune contradiction. Il est certes important de noter les dérives de ce genre d’événement, aussi bien que le rôle politique du sport. Néanmoins, M Perelman est un auteur extrêmement critique, qu'il convient de lire avant de tirer des leçons hâtives au sujet du sport et du spectacle sportif.

  13. bonjour Est-ce que vous pouvez fait une légende en portugais brésilien pour qui je peux envoyer au Brésil svp….

  14. très juste. Je vomis le sport, la compétition, la dictature du mérite et de l'effort personnel.

    les CDM de football font bien pire avec les esclaves-hooligans fouteur de merde, et tous les petits complexés qui se redécouvrent des origines à chaque CDM.

  15. le sport discriminatoire ? On donne les mêmes chances à tout le monde au départ, je ne crois pas que ce soit ça la discrimination. Le sport c'est se dépasser, plus loin plus vite plus fort. La tournure commercial des jo est triste mais arrêter de dénigrer le sport et la compétition, la grande majorité des sports ne baigne pas dans l'argent et la malhonnêteté, sortez un peu de chez vous

  16. Bonjour, je voudrais vous dire que " au final ", ça n'est pas correct, au préfèrera " finalement " ou même " en définitive ", j'espère que vous lirez ceci, parce que mes anciens professeurs de philosphie et d'autre, ainsi que moi même essayons d'empêcher ce terme de se répandre, malgré une utilisation abusive dans les médias, je vous indique le lien du sitede l'académie française : http://www.academie-francaise.fr/au-final. Lorsque nous pensons, nous le faisons dans une langue, et mieux parler c'est mieux penser. Merci pour vos vidéos.

  17. Bordel mais cette chaîne………….. elle devrait être obligatoire dans les écoles sérieux, il y a tellement de choses à apprendre sur toutes les dérives de la société. Mais bon ça se saurait si c'était ne serait ce qu'envisageable !

  18. WTF L ESCROQUERIE INTELLECTUELLE DE CE PROFESSEUR.
    Amalgames, sophismes et implications abusives, les nouvelles disciplines des olympiades dialectiques d'un XXIème siècle dopé à la culpabilité.
    Contentez vous de citer des chiffres, par pitié, ne laissez pas une opinion s'exprimer alors que la beauté de cette chaine était une présentation objective et statistique.
    Bisou <3

  19. Marc Perelman est un gros con…

    De ces gros cons qui s'écrasent comme des merdes devant le fait accompli …l'inverse de l'esprit de DataGueule, qui s'agace de voire les faits accomplis se normaliser comme si de rien n'était…..

  20. Sur l'équipe de France …..
    Il n'ya a pas eu d'identité fantasmée.; seulement le truc incroyable que la France remporte (grâce a de gentils arbitres- parce que ceux qui ont vu les matchs ne peuvent pas nier qu'on a eu vachement de gentillesses arbitrales) la coupe du monde en France….

    Le Black Blanc Beur c'était les chaines d'intox comme Canal+ et TF1 qui font commerce des droits de diffusions sportifs qui l'ont fait monter en sauce …. comme ils ont fait aussi monter Lepen en 2002 (l'aveu récent (2012) du télécrate Namias, au sujet de Paul Voise en est une des preuves…)

  21. D'habitude exhaustive #DataGueule a oublier l'instrumentalisation politique .. (Nazisme , Russie, USA, Pekin) etc..

  22. Le sport fédère,il y aura les jeux à Paris et vous ne pourrez rien y faire.Donc comme pour tout il y a des points positifs et des points négatifs.Et Heureusement que Jospin n'est pas allé au deuxième tour .

  23. Certains ne comprennent pas l'idée de compétition ,c'est ceux qui te disent qu'il faut pas de note à l'école.La seule compétition c'est avec soit-même

  24. J'ai calculé, avec 17 milliards d'euros on peux faire plusieurs missions habitées sur la Lune aller-retour c'est complètement con de dépenser autant pour quelque chose qui sert à rien à part faire plaisir aux beaufs

  25. "Victorieux, car ne se souciant pas d'être un vainqueur aux yeux des autres, ayant compris qu'il était plus difficile de se dominer lui-même"

  26. Vous vous trompez entre le sport et la compétition, un exemple la musculation c'est du sport et pourtant il n'y a pas de vainqueur, la natation à l'entrainement c'est du sport et pourtant il n'y a pas vainqueur, par contre "les championnats de" natation est une compétition et donc il y a un gagnant

  27. Les multiples erreurs, racourcis et amalgame qui ponctuent la vidéo contribuent à la rendre plus sensationnel, plus attractive…

    Les JO de grenoble ont été financé par la 2nd "loi programme" de l'état. Ils ont permis l'apparition de station de ski peu coûteuse, accessible à tout les grenoblois, sans parlé donc des revenus engendré à court, moyen et très long terme par le tourisme. Alors où il y a une dette mais non il n'y a pas que des inconvénients

    D'autrepart, oui il arrive qu'après les JO, certain site tombe à l'abandon mais non il ne faut pas en faire une généralité la solidité d'une candidature et une affaire politique et sociale, pas sportive.

    Enfin sachez que dans la majorité des cas, le CIO n'attribue pas les jeux à une nation aux pratique contesté. A l'image des JO de Berlin 1936 qui ont été attribué avant que les nazis n'accède au pouvoir.
    Dans de nombreux cas on assiste à des boycotts ou des coups de communication de sportif pour dénoncé les rafles (berlin), le racisme, l'appareid (sud-af), l'insalubrité (Rio)…

    Donc comme ne le montre pas cette vidéo le monde du sport n'est pas envahi l'immortalité, tout n'est pas rose mais tout n'est pas noir non plus !

  28. À et au fait ! En France seul 5% des ceux qui pratique un sport le font dans un but de compétition !
    Donc objectivement 95% qui s'éclatent et 5% qui dérivent c'est plutôt un bon score non ?

  29. Le professeur dit vraiment n'importe quoi pour vendre son livre, il ne parle pas, par exemple, du dépassement de soi à l'entraînement et du travail réalisé toute l'année pour que quelques jours de compétition seulement.

  30. C'est hallucinant
    Mais ce qui est hallucinant aussi c'est votre erreur sur les revenus des droits diffusion. 3000 milliards ??? Vous avez une notion des grandeurs, un peu? Relisez vos sources : c'est 3000 millions donc 3 milliards.

  31. Marc Perelman, en mélangeant critique du sport moderne avec la critique nécessaire et juste du CIO et de cette escroquerie que constituent les JO, gâche la lisibilité du propos, dommage.
    Le reste est très instructif.

  32. On en parle de la raison pour laquelle les JO de Sotchi ont eu lieu à Sotchi ? Le génocide (la déportation) des Tcherkesses…

  33. Très surprenant est l'avis de ce professeur sur le fait que la compétition soit une entrave à un soit disant équilibre social. Le sport apprend à gagner, mais beaucoup plus enrichissant il apprend aussi à perdre.

  34. paris JO 2024 ça va faire mal au porte monnaie ( merci qui merci Macron le con de service président mon Q c'est juste un pantin)

  35. Tony Estanguet a succombé à la corruption du CIO ! 500 000 € touchés dans sa poche, d'après le Canard enchaîné dans l'édition du mercredi 11 octobre 2017. Évidemment, Estanguet le nie farouchement…

  36. Mc Donald's se retirera après les Jeux olympiques d'hiver 2018 en Corée du Sud (en février 2018)…Donc FINI Mc Donald's aux Jeux olympiques d'été 2020 à Tokyo !!!

  37. Citius, Altius, Fortius…Plus vite, plus haut, plus fort..l'argent dans la poche de ces pourritures corrompus des membres du CIO !!! (Tony Estanguet y compris !!!)

  38. Nous, les Français allons PAYER très cher au financement du dépassement du budget des Jeux olympiques 2024 pendant des longues décennies !!! Car il y a TOUJOURS DÉPASSEMENT du budget d'un Olympiade organisé…Rome, Boston, Hambourg, Budapest ont bien fait de retirer aux Jeux olympiques 2024 !!!

  39. Sport mondialisé : = sport géo-politique.Les apatrides (Kurdes…) reniés et bafoués par leur pays souverains, participent aux jeux olympiques sous un drapeau neutre…Et évidemment, ils passent en dernier comme délégation à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques…

  40. Vous avez mal lu vos sources…. Le CIO ne reçoit pas 1251 milliards en droit de télévision, mais plutôt 1 milliard 251 millions.Ce qui est tout de même énorme, mais aucunement comparable au 1251 milliards

  41. T'as réussi à ne pas parler de bon je dirais "sex" jusqu'à la minute 7 et pourtant c'est ce qui vient en premier à l'esprit.

  42. Qui seront les gens qui seront sacrifiés pour les JO à Paris ? les SDF ? les migrants ? les Roms ? La facture va être lourde bien lourde.

  43. il faut savoir que celui qui détient une médaille olympique doit attendre 10 ans, cars les produits illicites ont toujours une sacrée longueur d'avance ……..faut voir le nombre de médailles qui sont restituées ……………….

  44. Espérons au moins que les recettes des JO 2024 (probablement dérisoires par rapport aux dépenses de l'Etat et de la région IdF) seront bien réinjectées dans l'économie française, et n'iront pas se cacher dans un paradis fiscal quelconque.

  45. A 1"57 vous parlez de 5000 h dans 220 pays. Sachant qu'il y a 197 pays dans le monde j'ai un double sur tous les autres chiffres annoncés. Dommage c'était très intéressant

  46. Bon par contre faut pas lire le bouquin du monsieur hein, je suis désolé mais les analyses bar le prisme de la psychanalyse c'est de la grosse merde…

  47. J'ai bu les paroles de Pierre Cassen je me suis régalé, il aime notre sport national c'est l'évidence bravo Pierrot

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *